Sous le soleil

Nous étions le 1er janvier 2007 et je faisais mon année de service pré-militaire. C'était le retour des vacances de Noël et nous nous préparions pour un test de tir. Les températures maximales avoisinaient les 38 °C.

Le samedi suivant, tout était prêt pour commencer l'entraînement. Nous avons quitté la caserne vers 5 heures du matin. À 7 heures, tout était en place. Le tour de ma section est arrivé. Je me souviens d'avoir exécuté les deux premières positions de tir (couché avec appui et à genoux). Pour la troisième (couché sans appui), on nous a ordonné de nous dépêcher, alors j'ai attrapé mon fusil; il était très chaud à cause du soleil mais j'ai quand même tiré. Ce n'est qu'en me relevant que j'ai vu les cloques sur mes mains, causées par le fusil brûlant.

Je vis à Villa Montes, dans le département de Tarija, de la province de Gran Chaco, en Bolivie. Cette ville a les températures les plus élevées du pays et détient d'ailleurs le record national. Une fois, le thermomètre a atteint les 52 °C mais cela n'a pas été enregistré. Les chaleurs durent d'octobre à février.

Je veux témoigner que les températures atteignent désormais de nouveaux maxima et que les vagues de chaleur durent plus longtemps, pour inciter les gens à réfléchir. Le changement climatique est manifeste dans le monde entier.